Welcome in 2016.Who would have known, in 2011, that the blog would still be here five years later? Certainly not me… But since I have already mentionned the subject HERE, this is not what I’m gonna talk about today.

I want to speak about peace. Inner peace, self control, free spirit, open mind, well-being.

Looking back at 2015, I realized I lost myself a little bit, and gradually found my way back on the track. Actually, I think I gave myself the chance to get lost.

To try new things and embrace new projects. To invest time in stuff I never thought I would want to invest time in. To give energy to people I barely knew, giving myself the chance to know them better and them to discover who I was.

To be honest, 2015 was a great series of gambles.

Good and bad moves. Right and wrong decisions. Proper or poor reactions.

And after some inescapable fails and losts, I have to say that, at last, everything was for the better.

I know I will sound like a little grand-mother saying this but, truth is: You truly learn from your mistakes.

You not only learn not to make them again, but learn decidedly about who you are as a person.

I’ve learned so much about who I am, what I want to become and what I want to do. I’ve learned consequently what kind of person I don’t want to be and where/and with who I don’t want to invest my time.

The biggest thing I’ve learned would be that, you’re always alone (and this is absolutely NOT negative).

People come and go. Life is truly fascinating and makes them come back quite often.

But anyways. The moment you’re fine with yourself, you’re fine with everyone else. The moment you accept you’re going to be alone and that it’s gonna be okay, you can be okay with others. It means you will always be fine: whether or not you’re accompanied.

And, to know that is, truly, a wonderful peaceful feeling.

I wish you all the best for 2016. Full of surprises and challenges. Full of togetherness AND selfness.

P.S. These pictures were taken when I had the great chance to stay at the Sofitel Hotel last Summer. Thanks to the amazing team, I got to relax in this wonderful venue, one of the most peaceful and friendly of Montréal!

Bienvenue en 2016.
Qui aurait cru, en 2011, que le blogue serait encore là, cinq ans plus tard? Certainement pas moi… Mais comme j’ai déjà mentionné le sujet ICI, ce n’est pas ce dont je vais vous parler aujourd’hui.
Je veux parler de paix. De paix intérieure, de contrôle, d’esprit libre, d’ouverture d’esprit, de bien-être.
En prenant du recul sur 2015, je réalise que je me suis un peu perdue, pour graduellement me retrouver. En fait, je c’est que je me suis donné la chance de me perdre.
La chance d’essayer de nouvelles choses et d’embrasser de nouveaux projets. D’investir du temps dans des trucs pour lesquels je n’aurais jamais cru vouloir en investir. De donner de l’énergie à gens que je connaissais peu, m’offrant la chance de mieux les connaitre et à eux de mieux découvrir qui je suis.
En toute honnêteté, 2015 fut une belle série de paris, de risques et d’essais-erreurs.
Des bons et des mauvais coups. Des décisions valables et d’autres de piètre qualité. Des réactions adéquates et d’autres déraisonnables.
Et après d’inévitables échecs et pertes, je dois dire, qu’au final, tout était quand même pour le mieux.
Je sais que je vais sonner comme une petite grand-maman en disant ça, mais la vérité est qu’on apprend véritablement de nos erreurs.
 
On n’apprend pas seulement à ne plus les refaire, mais on apprend incontestablement à propos de la personne que l’on est.
J’ai appris beaucoup sur qui je suis, qui je veux devenir et ce que je veux faire. J’ai appris, conséquemment, quel genre de personne je ne veux pas être et pour qui et quoi je ne veux plus investir de temps.
Mais la plus grande chose apprise serait que l’on est toujours seul (et ce n’est absolument PAS négatif).
Les gens partent et reviennent. La vie est sincèrement fascinante et les fait bien souvent revenir un jour.
Mais bref. Du moment où l’on est bien avec soi-même, on peut être bien avec n’importe qui. Quand on accepte que le fait d’être seul est quelque chose de raisonnable, on peut alors être raisonnablement bien avec tout le monde. C’est la réalisation qu’on sera toujours bien: accompagné ou non.
Et, de savoir cela, offre un sentiment de paix incroyable.
Je vous souhaite à tous la meilleure des années en 2016. Pleine de surprises et de défis. Pleine d’amicalité ET d’ipséité.
Photos by ROSE GAUTHIER